Une œuvre en partage Accrochage thématique

Arts textiles et féminismes

15 avril 2024

La médiathèque de La Canopée, située au cœur des Halles, accueille, du 26 avril au 10 juillet, plusieurs œuvres textiles de la collection porteuses de messages engagés pour l'égalité des genres. Ce projet fait écho à la "Zone à Donner" de la médiathèque, un espace de troc de vêtements en libre accès.

Vue de l’œuvre Hypnotic Poison de Hélène Hulak au sein de la médiathèque

Vue de l’œuvre Hypnotic Poison de Hélène Hulak au sein de la médiathèque

© Adagp, Paris

La médiathèque de La Canopée

La médiathèque de La Canopée est un partenaire de longue date du Fonds d'art contemporain. Elle a déjà accueilli plusieurs œuvres de la collection. La particularité de la bibliothèque est sa localisation centrale dans le forum des Halles. Cet emplacement favorise l'accueille des publics très variés, étudiant.es, travailleur.es, habitant.es du quartier parfois âgé.es et aussi des personnes en situation précaire, migrant.es ou sans-abri à la recherche de prise électrique et d'une connexion Internet. L'accueil et l'inclusion de tous et toutes est donc au cœur des réflexions des bibliothécaires.

La Canopée est également labélisée "bibliothèque verte" et a même reçu un prix international en 2022 pour son engagement pour l'écologie ! Parmi les nombreuses activités mises en place à la médiathèque, il y a une "Zone à Donner", un espace de troc de vêtements. La bibliothèque a aussi du matériel, comme des machines à coudre, pour proposer des ateliers pratiques aux usager.es.

Pour cette nouvelle collaboration, l'équipe de la médiathèque de la Canopée et la chargée de médiation du Fonds d'art contemporain ont naturellement choisi de monter un projet autour d’œuvres contemporaines textiles en lien avec les féminismes.

Pour préparer le projet, une partie des bibliothécaires sont venus visiter les réserves du Fonds d'art contemporain. L'équipe tient un blog, aux sujets variés, et un article a été consacré à la visite !

Arts textiles et féminismes

Faire des liens entre arts textiles et féminismes peut surprendre. Dans l’Histoire occidentale et dans l’imaginaire collectif, les pratiques textiles, broderie, couture, dentelle, tapisserie ou encore tricot, sont associées au féminin et à l’univers domestique. A une époque où les écoles des Beaux-Arts étaient fermées aux femmes (jusqu'en 1897), elles étaient plutôt incitées à se tourner vers des occupations décoratives et utilitaires.

Il peut alors paraitre étonnant de voir depuis les années 1970, de nouvelles générations d’artistes femmes qui se réapproprient ces pratiques textiles en tant que véritables médiums artistiques et à des fins politiques et militantes.

Annette Messager et Hélène Hulak retournent les a priori de douceur et délicatesse liés aux « travaux d’aiguilles » pour dénoncer les stéréotypes violents à l’encontre des femmes dans le langage et la publicité. Marie-Claire Messouma Manlanbien et Odonchimeg Davaadorg, quant à elles, explorent le potentiel du textile pour créer de nouvelles esthétiques inspirées de traditions et mythes ancestraux.

Autour de l'exposition

25 mai à 15h : visite et atelier broderie inspiré des œuvres de Annette Messager, à partir de 12 ans

15 juin à 15h : présentation des œuvres avec un.e interprète en LSF, tout public

22 juin à 15h : Atelier de collage en tissus en présence de l’artiste Hélène Hulak, dès 12 ans

Inscriptions auprès de la médiathèque !

Vues d'exposition

© Adagp, Paris
© Adagp, Paris

Atelier broderie

Le 25 mai, 12 adultes et pré-adolescent.es ont participé à un atelier broderie en lien avec la série d’œuvres d'Annette Messager. Après avoir regardé les œuvres de l'artiste avec une médiatrice, les participant.es ont choisi un mot à border. Certaines participantes avaient déjà pratiqué la broderie, mais pour d'autres, en particulier les plus jeunes, ce fut une découverte. Les participant.es ont pu être guidé.es dans leur apprentissage par Julie, une bibliothécaire amatrice de broderie.

L'atelier a été complet très rapidement, ce qui traduit un réel engouement pour les savoir-faires textiles ! La médiathèque va d'ailleurs lancer un "café aiguilles" à la rentrée scolaire.

Une jeune de 9 ans participe à l'atelier avec sa maman
Exemple de réalisations

Les actualités en lien