Des travaux d'élèves de l'école Voltaire
Une œuvre à l'école - 11e

Ateliers à l'école élémentaire Voltaire

22 juillet 2022

Cette année l'école élémentaire Voltaire a pu accueillir sur ses murs l’œuvre Sans titre de Françoise Pétrovitch.

Des travaux d'élèves de l'école Voltaire

Des travaux d'élèves de l'école Voltaire

Ville de Paris

L’univers de Françoise Pétrovitch, quoique très identifiable, est riche d’une grande variété de techniques (dessin, gravure, aquarelle, céramique, peinture et plus récemment vidéo) et de motifs. L’une des constantes de son œuvre est l’impression d’étrangeté qui en émane, même dans les figures les plus banales.

L’œuvre Sans titre illustre bien cette atmosphère si singulière : on y voit deux adolescents se faisant face, yeux clos ou baissés, comme rentrés en eux-mêmes. Tout dans l’œuvre de Pétrovitch est ainsi comme en puissance : la narration, la transformation des êtres, des figures et des formes.

Accompagnés par la médiatrice culturelle Maïa Heguiphal, les élèves de CE2 et de CM1 de l’école Cité Voltaire se sont prêté au jeu de l’interprétation de l'œuvre de Françoise Petrovitch lors d’ateliers de création artistique et d’écriture.

L’œuvre présentant deux adolescents dans une forme de narration décontextualisée, les élèves ont travaillé à la création de personnages, à partir d’eux-mêmes, et à l’invention d’un monde, imaginaire ou non, dans lequel ils s'inscrivent, de la même manière que l’on peut imaginer à l’infini le contexte dans lequel les adolescents de Françoise Pétrovitch se trouvent.

La classe de CM1 a débuté par un atelier photographie de portrait. Puis, après avoir formé des duos et collé leur deux photos sur une même feuille, chaque duo a débattu des éléments qu’ils aimeraient voir apparaître dans leur monde pour créer un univers commun et écrire son histoire.

Pour les deux classes de CE2, les projets plastiques étaient différents. La première, a débuté par un même atelier de photographie mais une fois mis en groupe, les élèves ont découpé leurs photos et les ont réassembler en mêlant des éléments appartenant à chacun. Une fois ces personnages énigmatiques créés, ils ont aussi pu inventer tout un univers qu'ils ont présenté à leur classe.

La deuxième classe à quant à elle réalisé des silhouettes grandeur nature des élèves. Chaque silhouette a ensuite été peinte pour créer des personnages et les placer dans un contexte, leur inventer une histoire. Les personnages ont ensuite été assemblés par deux, comme les deux adolescents du tableau, ce qui a mis les enfants au défi de créer une histoire mêlant les univers des deux personnages.

Quelques travaux d'élèves

Ville de Paris
Ville de Paris
Ville de Paris
Ville de Paris

Les actualités en lien